Les artistes en résidences

Distribution

Création 2023

Conception, chorégraphies Valeria Giuga
Co-conception, production Lise Daynac
Voix, sélection des textes Anne-James Chaton
Danse Antoine Arbeit, Marie-Charlotte Chevalier + en cours
Développement technique, design graphique Hugo Rousset

Production Labkine
Partenaires VIADANSE CCNBFC-Belfort, Espace Multimédia Gantner-Bourogne, Centre culturel Bellegarde-Toulouse

Avec l’aide du Dicréam 

Valeria Giuga, Cie Labkine

En résidence Artiste associée
du 21 au 25 novembre 2022

La Vitrine Chorégraphique

 

« Je veux que les gens me ressentent. » écrit Vaslav Nijinski dans ses « Cahiers ». 

Et si on inventait un système codifié de correspondance entre le geste et le son de la langue, pourrait-on alors traduire un texte lu en mouvement dansé ? Pourrions-nous retrouver le corps perdu de l’illustre chorégraphe et danseur Vaslav Nijinski dans l’écriture de ses « Cahiers » ?

Nous savons que le mouvement participe à la naissance de la parole et que la phonétique est sans doute la partie la plus physique de l’apprentissage d’une langue : tout le corps accompagne la production des sons.

Quelle sensation provoquent la sonorité des mots, leur agencement, leur occurrence dans une phrase ? Comment pourrait-on retrouver le corps et le mouvement dans un texte qui n’est que mots, fantasmes, pensées ?

Voici le défi de La Vitrine Chorégraphique !

En considérant la danse comme un langage, nous la construisons avec des règles et des codes. Elle possède une morphologie et une phonologie, une syntaxe, une sémantique, des nuances, des accents et un phrasé.

La Vitrine Chorégraphique propose une immersion sensorielle dans le son, l’écrit et le corps. Voir la danse et enrichir son expérience corporelle de spectateur.

Le public, en entrant dans la vitrine, sera invité à une expérience contemplative et sensorielle. Dans cet espace, il sera invité à écouter des extraits choisis des poèmes que Vaslav Nijinski et à voir en même temps, sur les écrans qui l’entourent, la danse qui nait de ces sons: les gestes, leur dynamique, leur rythme, leurs accents se marient ou se confrontent aux sonorités de la langue et à ce qu’elle raconte.