VIA OUAGA

Le projet de coopération culturelle décentralisée VIAOUAGA s’inscrit à la fois dans une tradition de coopération et d’échange entre la Ville de Belfort et le Département du Territoire de Belfort d’une part, et Ouagadougou et son agglomération d’autre part, ainsi que dans la continuité de liens artistiques et de complicités de longue date entre Héla Fattoumi et Éric Lamoureux d’une part et Salia Sanou et Seydou Boro, co-fondateurs du Centre de Développement Chorégraphique La Termitière à Ouagadougou, d’autre part.

Se déployant de 2019 à 2021, et soutenu par la Région Bourgogne Franche-Comté et le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères – Délégation de l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT), ce projet met en relation des opérateurs de Belfort (VIADANSE et FIMU) et de Ouagadougou (CDC La Termitière et SOKO Festival) pour mettre en œuvre des actions de formation et de mobilité, principalement, dans un objectif de co-développement et d’enrichissement mutuel.

Les objectifs généraux du projet VIAOUAGA croisent des objectifs de développement durable (ODD), notamment sur les questions d’accès à une éducation de qualité par le biais de l’éducation artistique et culturelle, et sur l’égal accès des femmes aux métiers du spectacle vivant. D’autre part, VIAOUAGA entend renforcer l’éducation à la citoyenneté mondiale, à Ouagadougou comme en région Bourgogne Franche-Comté, au travers de plusieurs actions de sensibilisation des publics.

Moments clés

  • Participation aux éditions 2018 et 2020 du Festival Dialogues de Corps à Ouagadougou
  • Animation d’une semaine de formation à Ouagadougou, destinée à de jeunes opérateurs culturels et administrateurs, en partenariat avec l’Institut Français du Burkina Faso, décembre 2018
  • Accueil de 3 jeunes danseurs burkinabè à VIADANSE en janvier 2019 puis à nouveau en janvier 2020
  • Accueil de 2 stagiaires administratifs burkinabè à VIADANSE en octobre et en novembre 2019
  • Accueil de 2 projets en résidence à VIADANSE : Koteba de Seydou Boro en mai 2019 puis Ambidextre de Souleymane Ladji Koné en octobre 2019
  • À venir : participation à la formation « Engagement Féminin », en juillet 2021 à Ouagadougou