Les artistes en résidences

Distribution

Concept et Chorégraphie Laura Bachman
Danseuses  Marion Barbeau et Laura Bachman
Musiciens Vincent Peirani et Michele Rabbia
Musique originale Vincent Peirani et Michele Rabbia
Création lumière Eric Soyer

Production déléguée Etat d’esprit Productions 

Coproduction Les Halles de Schaerbeek Théâtre-Sénart, scène nationale La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne MC2: Grenoble, scène nationale CCN de Belfort La Soufflerie, scène conventionnée de Rezé Les théâtres de la ville du Luxembourg La Fédération Wallonie Bruxelles 

Soutien  CalArts, California institute for the arts Les Gémeaux, scène nationale de Sceaux Théâtre des Bouffes du Nord La Ménagerie de verre Tour à Plomb, centre culturel et sportif LA Dance Project Charleroi Danse 

Photos  © Christophe Manquillet 

Laura Bachman, Etat d’esprit Productions
Ne me touchez pas

En accueil studio du 2 au 9 décembre 2022

OPENVIA Vendredi 9 décembre à 19h30

« Ne me touchez, ne me touchez pas, car j’ai peur de ressentir »
Doris Lessing, Le carnet d’or

 

Rendre visible le toucher. Rendre visible son absence. Rendre visible l’énergie entre deux corps, l’espace

qui les sépare ou la force qui les attire l’un vers l’autre. Explorer le toucher sous toutes ses formes, à travers son aspect purement physique autant qu’à travers sa place dans nos cultures, dans nos sociétés.

Essentiel dans notre découverte et notre perception du monde, le toucher évoque autant la douceur que la violence, la sensualité que l’austérité. Fascinant, ce sens l’est par sa capacité a être tour à tour un outil de réconfort, d’agression, de plaisir charnel, de solidarité, d’identification et d’analyse. C’est ce conflit

permanent de ce qu’il représente qui en fait un sujet particulièrement passionnant à aborder.

Explorer le tabou qu’il évoque dans une société influencée par sa culture religieuse, confronter la tendresse de la caresse avec le caractère invasif qu’elle peut revêtir dans certains contextes non consentis, mettre en parallèle le contact avec soi-même et le contact avec les autres et ainsi questionner notre rapport à nos corps et à ceux d’autrui. Autant de possibilités qui permettent de scanner l’humain et de l’étudier dans toutes ses complexités et contradictions.